FAQ

Vous devez remplir le dossier de candidature qui se trouve en ligne.

Après étude et acceptation de votre dossier, vous êtes invité(e) à prendre rendez-vous pour participer à une session de recrutement (tests et entretiens) en vue de décider de votre admissibilité.

À l'issue de la session de recrutement, vous recevez une confirmation et si vous êtes déclaré(e) admissible, l’admission définitive a lieu à la signature d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation selon la formation.

Les inscriptions débutent environ 6 mois avant si le début des cours a lieu en septembre/octobre.

Si les formations commencent en mars, les inscriptions commencent environ 4 mois avant.

Nous vous conseillons de vous y prendre le plus tôt possible pour avoir le temps de trouver un employeur et une mission conforme aux exigences de la formation.

Tant qu’il y a des places disponibles, nous acceptons les candidatures (attention,  il faut tenir compte du délai pour trouver une entreprise dansle cas des formations en alternance).

Pour connaître les disponibilités, vous devez nous contacter.

Oui, car ce sont des titres reconnus par l'Etat et inscrits au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP)

www.cncp.gouv.fr 

Ces deux types de diplômes ont la même valeur, mais pas tout à fait les mêmes finalités, ils sont d'ailleurs délivrés par des ministères différents (Éducation Nationale Enseignement Supérieur et Recherche et Minsitère du Travail, de l'Emploi et de la Formation Profesisonnelle).

Les certifications professionnelles sont centrées sur les compétences liées à un métier.

Elles sont reconnues par l'État parce qu'elles ont pu prouver qu'elles répondent aux exigences des entreprises.

Nos certifications professionnelles (Mécanique, Informatique et Commerciale) sont de niveau II, Responsable des Achats et Responsable E-Business /E-Marketing de niveau I.  

Les niveaux des diplômes s'échelonnent de I à V, dans un ordre décroissant : le niveau I correspondant au niveau de qualification le plus élevé.

Le niveau peut aussi être exprimé en nombre d'années d'étude (niveau II bac + 3 / niveau I bac + 5)

Les études en alternance en contrat d'apprentissage ou de professionnslaaition sont gratuites.

Le CFA SUP DE VINCI ne vous facture aucun montant pour la scolarité.

Vous devez toutefois financer vos repas pendant les périodes CFA.

Les apprentis peuvent acquérir ce titre de transport.
 
Les salariés en contrat de professionnalisation en sont en revanche exclus.

Dans les deux cas, comme la loi l'y oblige, l’entreprise prend en charge 50% de votre titre de transport en commun quel que soit le type d'abonnement, de votre lieu d'habitation aux bureaux de l'entreprise, mais aussi de votre lieu d'habitation au CFA SUP DE VINCI.

Vous avez droit à l’aide au logement (APL) comme tout salarié en fonction de vos revenus.

Votre carte nationale d’étudiant des métiers vous donne droit aux réductions accordées aux étudiants.

En contrat d'apprentissage : NON dans la limite d’un seuil défini chaque année par la loi de Finances. Voir l’imprimé des services fiscaux publié chaque année.
Le salaire est en principe exonéré dans la limite du montant annuel du SMIC. À noter que l’année d’apprentissage est répartie sur deux années civiles donc deux années fiscales.

En contrat de professionnalisation  : OUI, les sommes perçues au titre d'un contrat de professionnalisation doivent être déclarées dans la rubrique des " Traitements et salaires ".
Toutefois, si vous faites votre déclaration séparée du foyer fiscal de vos parents, vous serez imposé(e) en fonction des sommes perçues et donc souvent non imposables.

Oui, si vous louez un logement, vous pouvez demander l’APL auprès de la Caisse d’Allocations familiales.

Après le passage en jury d’admission, vous recevrez un mail sous 2 à 5 jours.

Les candidatures admissibles sont présentées aux entreprises partenaires du CFA SUP DE VINCI ou à celles nous contactant directement en fonction du profil recherché et de la proximité géographique.

Il est souhaitable que, de votre côté, vous entrepreniez des démarches de recherche d’une entreprise afin d’augmenter vos chances d’intégrer la formation.

En contrat d'apprentissage, la période d’essai est de 45 jours passés en entreprise. Elle est non renouvelable.  

En contrat de professionnalisation, elle est d'1 mois non renouvelable. Pendant cette période, le contrat peut être résilié par l’une ou l’autre des parties.

OUI en respectant la législation sur la durée du travail.

La durée légale du travail est fixée à 35 heures hebdomadaires pour toutes les entreprises, quel que soit leur effectif, la durée légale du travail effectif est une durée de référence.

Toutefois, il existe des durées maximales au-delà desquelles aucun travail effectif ne peut être demandé. Ces durées maximales de travail s’imposent également au salarié qui cumule plusieurs emplois.

Sauf dérogation, les durées maximales sont fixées à :
• 10 heures par jour ;
• 48 heures par semaine ;
• 44 heures en moyenne sur une période de 12 semaines consécutives.

En outre, les salariés doivent bénéficier d’un repos quotidien de 11 heures au minimum et d’un repos hebdomadaire de 24 heures auquel s’ajoutent les heures de repos quotidien.

OUI. Le code du travail précise que l’entreprise choisit le CFA où il inscrit son apprenti.

Toutefois le Code du travail prévoit que la convention de création d’un CFA doit définir l’aire de recrutement de ses apprentis.

Celle du CFA SUP DE VINCI le permet. Toutefois, pour des raisons pédagogiques, l’accord du CFA doit être obtenu.

Vous devenez un salarié. Vous n'avez plus le statut étudiant.

En contrat d'apprentissage, vous êtes "apprenti(e)"

En contrat de profesionnsalition, vous êtes "stagiaire" de la formation professionnelle. 

Les salaries en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation ont droit aux congés payés comme les salariés, soit 2,5 jours par mois.

Des congés pour événements familiaux, prévus par le Code du travail, sont également accordés.

C'est l'employeur qui rémunère le jeune

Non car vous êtes rémunéré(e) par un employeur.

Un apprenti qui a signé un contrat d’apprentissage ne peut pas redoubler, car la durée de sa formation est fixée par le contrat d’apprentissage.

Cependant, si l’apprenti échoue à son examen, l’apprentissage peut être prolongé pour 1 an soit par prorogation du contrat initial ou par la conclusion d’un nouveau contrat avec un autre employeur.

Les ressortissants d’un pays membre de l’Union européenne, d'un État faisant partie de l'Espace économique européen ou de la Confédération Suisse n’ont pas besoin d’un titre de séjour avec autorisation de travail à temps plein.

Les ressortissants des autres pays doivent être au préalable titulaires d’un titre de séjour avec autorisation de travail.

Toutefois, pour les ressortissants de ces autres pays, titulaires d’un titre de séjour étudiant, l'autorisation de travail est accordée de droit pour la conclusion d'un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation à durée déterminée.

L'autorisation de travail peut être retirée si l'étranger ne s'est pas fait délivrer un certificat médical dans les trois mois suivant la délivrance de cette autorisation. (Art L5221-5 Loi 2009-1437)

Un apprenti majeur peut signer un contrat d’apprentissage avec l’entreprise dirigée par ses parents.

La règle générale du contrat d’apprentissage s’applique.

Il est préférable que le maître d’apprentissage soit un salarié de l’entreprise et non l’un des parents.

Il faut avoir moins de 26 ans à la date de début du contrat d’apprentissage sauf cas particulier.

Quatre cas sont prévus :

  • Le nouveau contrat fait suite à un contrat d'apprentissage et prépare à un niveau de diplôme supérieur à celui obtenu à l'issue de ce contrat précédent. Le nouveau contrat d'apprentissage doit être souscrit dans un délai maximum d'un an après l'expiration du précédent contrat ;
     
  • En cas de rupture du contrat pour des causes indépendantes de la volonté de l'apprenti (cessation d'activité de l'employeur, faute de l'employeur ou manquements répétés à ses obligations, mise en danger de la santé ou de l'intégrité morale et physique de l'apprenti) ou suite à une inaptitude physique et temporaire de celui-ci. Là encore, le contrat d'apprentissage doit être souscrit dans un délai maximum d'un an après l'expiration du précédent contrat ;
     
  • Lorsque le contrat d'apprentissage est conclu par une personne reconnue travailleur handicapé ;
     
  • Dans le cadre d’un projet de création ou de reprise d'entreprise dont la réalisation est subordonnée à l'obtention du diplôme ou titre sanctionnant la formation poursuivie. Dans ce cas, l'apprenti(e) doit entrer en contact avec la Chambre de commerce à laquelle son entreprise sera rattachée afin de monter un dossier de création d'entreprise. En outre, son activité doit figurer dans la liste des activités réglementées.

Dans les trois premières situations, l'âge de l'apprenti au moment de la conclusion du contrat ne peut être supérieur à 30 ans, dans la dernière situation un décret doit préciser les conditions de cette dérogation.

En principe, la durée du contrat est égale au cycle de formation, soit de 12 à 36 mois.

Toutefois, un contrat peut commencer trois mois avant la date de début de formation et se terminer jusqu'à deux mois après la fin de celle-ci.